samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Une tumeur osseuse découverte chez un néanderthalien de 120 000 ans

Capture d’écran 2013-06-10 à 11.43.07

Une équipe d’archéologues dirigée par Janet Monge et financée par le Penn Museum annonce dans la revue PLOS One la découverte de la plus ancienne tumeur jamais identifiée à ce jour. Cette découverte a été réalisée sur les ossements d’un néanderthalien décédé il y a environ 120 000 ans et dont les restes ont été mis à jour dans la fameuse grotte de Krapina en actuelle Croatie, située à 55 kilomètres au nord de Zagreb.

La tumeur, une dysplasie fibreuse, est bégnigne et est toujours retrouvée de nos jours chez les homo sapiens. La découverte d’une tumeur osseuse est un évènement extrêmement rare sur des restes humains fossilisés et les cas les plus anciens ne remontent qu’à seulement 4000 ans. La tumeur siégeait sur un fragment de côte gauche qui appartenait à un jeune représentant de l’espèce. Les chercheurs n’ayant pas d’autre reste de ce néandertalien, ne peuvent savoir si son décès est de près ou de loin lié à l’existence de la tumeur.

Pour les auteurs, cette tumeur est en plus la preuve “d’un autre lien entre les Néandertaliens et les peuples modernes, des liens actuellement renforcés par des preuves génétiques et archéologiques. Les néanderthaliens font partie de notre histoire : nos os, nos dents grandissent de la même manière et nous souffrons des mêmes mots” ajoutait Janet Monge.

Les Paléoanthropologues continuent de débattre de la relation exacte entre homo sapiens et Néandertaliens, une espèce  d’hominidés qui à vécue à travers l’Europe et l’Asie  depuis -600 000 ans et qui s’éteignit il y a seulement 30.000 ans pour des raisons inconnues. Le site néanderthalien de Kaprina, dont il est ici fait référence, a été découvert en 1899 par un instituteur.   Le directeur du département de géologie et de paléontologie et professeur de paléontologie e à l’Université de Zagreb, Dragutin Gorjanovic-Kramberger, y organisera des fouilles pendant 6 années jusqu’en 1905. Plus de 75 individus furent identifiés, représentant la plus grande “collections” de néandertaliens connue à ce jour. La désormais fameuse côte avait à l’époque été injustement rangée au sein des restes d’animaux et ne fut “redécouverte” qu’en 1986.

Source

Fibrous Dysplasia in a 120,000+ Year Old Neandertal from Krapina, Croatia. 

Monge J, Kricun M, Radovčić J, Radovčić D, Mann A, et al.

PLoS ONE 8(6): e64539. doi:10.1371/journal.pone.0064539 (2013)

Articles sur le même sujet