vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Furosémide TEVA : Fin d’alerte?

3617927072_892539c640_z

Selon les informations diffusées par l’ANSM et par la société TEVA, les recherches menées pour découvrir la source d’une éventuelle erreur de conditionnement ne donnent heureusement aucun résultat positif. Cependant, si tout le monde, et l’ANSM la première, a cru la chose possible, et à décidé de rappeler immédiatement 2 lots complets, c’était évidemment pour éviter toute victime potentielle. Ce rappel était justifié et il serait trop facile à postériori de critiquer cette position. D’ailleurs, dans toute la France, cette alerte a fait naitre des victimes potentielles décédée alors qu’ils utilisaient le générique TEVA du furosémide. Et dans plusieurs régions, des enquêtes, des autopsies, et des recherches toxicologiques ont été réalisées. Ces mesures étaient les seules à prendre car si elles n’avaient pas été prises et qu’une erreur de conditionnement (qui n’est toujours pas officiellement écartée) avait été découverte, on aurait reproché à l’ANSM de ne pas avoir agit assez rapidement.

Ce type d’alerte est la contrepartie logique du système de protection qui a été tant souhaité par les responsables politiques et par la population. Rien ne sert ensuite de s’en plaindre ou, comme le Figaro d’en faire des tonnes en parlant de “l’embarrassante fausse alerte du furosémide TEVA“, quand ce journal fut le premier à tenter de salir la société TEVA en publiant dès le début de l’alerte d’ancien courriers d’un ex-pharmacien responsable. On voit là le beau métier de journaliste dans toute sa plénitude.

Que retenir de cette histoire?

– Les français auront appris que les génériques peuvent provenir de destinations très différentes, qu’ils ne sont plus (pour leur grande majorité) fabriqués en France, qui n’a donc plus aucune “autonomie thérapeutique”. La cause de cette  nouvelle dépendance est uniquement liée à des décisions politiques.

– Il faut être très attentif lorsque l’on utilise des génériques surtout lorsqu’ils sont vendus par le même fabriquant car les comprimés de différents médicaments peuvent très fortement se ressembler.

– Au moindre doute, parler en avec votre médecin ou votre pharmacien.

– On ne comprend toujours pas comment un pharmacien a pu retrouver des comprimés de zopiclone TEVA sous blister dans une boite de furosémide TEVA???

Crédit Photo Creative Commons by zigazou76

Articles sur le même sujet