dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Affaire furosemide TEVA : la vérité vraie enfin révélée, enfin peut-être!

 knock-1950-04-g

Le 7 juin 2012, par un communiqué de presse sibyllin, l’ANSM faisait savoir que deux lots de génériques du diurétique furosémide commercialisés par la société TEVA étaient rappelés suite à une erreur de conditionnement. La presse s’en faisait l’écho :

« Deux lots d’un diurétique du laboratoire Teva font l’objet d’une mesure de rappel à la suite d’une erreur de conditionnement, a annoncé vendredi l’Agence du médicament (ANSM). Des comprimés d’un hypnotique sédatif, le Zopiclone Teva 7,5 mg (également appelé Imovane), ont en effet été placés par erreur dans des emballages du diurétique Furosémide Teva 40 mg générique », a précisé l’ANSM.

La messe était dite puisque l’ANSM précisait déjà que des comprimés d’un hypnotique avaient été placés par erreur dans les emballages d’un diurétique. Ce fait n’était plus à discuter. Fort de cette enquête déjà menée, il n’y avait plus qu’à déterminer les responsabilités et à chiffrer les conséquences. Si la rédaction de ce communiqué laisse fortement à désirer à la lumière de ce que l’on sait dorénavant, que s’est-il réellement passé dans la pharmacie de Saint Malo où cet « substitution » fut constatée?  Voici une hypothèse….

Pharmacie du Saint Malo (Ille et vilaine) le 5 juin 2013, 6 heures du soir

Madame Michalon, somnolente, au téléphone  (les noms ont été changés) :

– Pharmacie des remparts ? Allo ? Allo ?

– Oui, bonsoir Madame…Madame Leguenec, la préparatrice de la pharmacie au téléphone,

– Ah, bonsoir Madame Leguenec, comment allez-vous ?

– Bien et vous ?

– Oh, là là….Ca va pas, ça va plus, enfin parce que il m’arrive une chose bizarre bizarre…rapport aux nouveaux médicaments…Je somnole Madame Le Guenec, ca va pas, je somnole…vous m’avez donné çà, le TEVA furosémide, et je me sens pas bien, patraque, je somnole…Vous me connaissez, d’habitude je ne somnole pas, hein….C’est pas normal…Maintenant je somnole…

– Ah bon ? Ben dites, vous somnolez ? Mais vous somnolez ou vous dormez mal, ne confondons pas….Vous somnolez beaucoup, matin et soir? Et plus à midi après le déjeuner ? Par exemple après une tête de veau vinaigrette?

– Ben, je sais pas, p’têt ben qu’oui…

– Ben ça alors ! Avec les génériques, on sait jamais, vaut mieux vérifier, on sait pas où c’est fabriqué tout ça, et nous, on nous oblige à les donner, alors bon. Nous, on n’y est pour rien, c’est la sécu, hein, Madame Michalon…Ben, ramenez moi la boite que vous avez entamé et on regardera ensemble, c’est curieux quand même…

– Ben surtout, c’est que j’ai trouvé des comprimés différents dans la boite …

– ????? Comment ça des comprimés différents ??????

– Ben oui, c’est presque les mêmes, mais c’est pas écrit pareil dessus, du coup je me demande si c’est pas ça qui me fait somnoler, deux j’en ai trouvé, deux différents rapport à leur écriture….

– Mais vous sortez souvent les comprimés des blisters par avance Madame Michalon ?

– Ben oui, j’me prépare ma semaine dans un p’tit pilulier, mais vous inquiétez pas, je vais tous vous les remettre…

– Et vous en avez pris beaucoup ?

– Ben normal…

– Ecoutez Madame Michalon passez me voir demain et venez avec tous vos médicaments qu’on tire ça au clair…

– Ah d’accord, demain…Pas d’urgence alors ? Rien de grave ?…Mais je viens avec tout le sachet de médicaments ?

– Oui, Oui, amenez tout, on regardera…

– Ben d’accord, à demain madame Le Guenec…

On espère que Madame Michalon a passé un bonne nuit avec son somnifère car madame Michalon prend de la zopiclone pour dormir (Le Parisien, 20 juin 2013), de la zopiclone TEVA ?

Le lendemain matin, Madame Michalon arrive à la Pharmacie des remparts, la pharmacie de Mr Rondeau (les noms restent  changés)…

Madame Michalon

– Bonjour, bonjour, Madame le Guenec, C’est moi, ah, c’est moi, Madame Michalon, je vous ai appelé hier rapport à la somnolence. Dites, je somnole encore, toujours, c’est un truc votre machin TEVA dites donc, je somnole, je somnole, je somnole…

– Aller, aller, Madame Michalon, ça va s’arranger, c’est le temps, la marée, la tête de veau vinaigrette….Bon montrez moi cette boite…

Madame Michalon sort un sachet empli de médicaments et fouille dedans.

– Ah, c’est par là, c’est ça ? Non pas celle là, ah, là ! La voilà, Furosémide qu’elle s’appelle, tu parles d’un nom ! Je vous la donne ? Alors voilà, vous voyez là ? Attendez, je vous les sors. Je vous les ai mis de coté les 2 comprimés différents, vous voyez, hein. Ah! En voilà un, et l’autre…Ben il est où l’autre ? Bon il ressemble mais c’est pas exactement le même..

– Et vous l’avez bien sorti de ce blister vert de furosémide TEVA ?

– Oh oui, garanti, comme je vous vois ! Mais c’est pas le même, j’vous dis….

– Ah effectivement, il est écrit Zoc7.5 dessus. Et sur les autres ? Voyons voir…F40, F40, F40, F40, F40, ben dites donc…

– Zoc75 c’est quoi ???

– Je sais pas, mais c’est pas pareil que F40, vaut mieux que j’appelle mon pharmacien…Christian, pouvez-vous venir s’il vous plait…

Christian, le pharmacien arrive…

– Oui Madame Le Guenec…Ah, bonjour Madame Michalon, alors ces somnolences, ça va mieux ?

– Ben non, je somnole, je somnole…

– Ah, oui, alors Madame Le Guenec, ça donne quoi ces comprimés?

– Madame Michalon nous a ramené les comprimés qu’elle a retrouvé dans la plaquette de Furosémide, deux comprimés presque identiques sauf la gravure…Dessus c’est marqué Zoc75 à la place de F40…vous croyez qu’ils ont pu se tromper ?

– Vous voulez dire à l’usine ?

– Ben oui, imaginez, si toutes les boites de furosémide contiennent aussi du Zoc7.5, c’est peut-être dangereux, faut pas rigoler avec ça…

– Vous avez raison, on va appeler immédiatement la cellule de pharmacovigilance de l’ANSM, paraitrait qu’ils font dans le sérieux maintenant…

– Et moi je fais quoi ? demande Madame Michalon…

– Ben, Madame Le Guenec va vous redonner une autre boite de diurétiques, mais pas le générique cette fois, pour être sûr…Et moi, je vais appeler…

– Allo, Allo, la cellule de pharmacovigilance de l’ANSM ?

-Oui, allo, ici la nouvelle cellule de pharmacovigilance de la nouvelle ANSM, que puis-je faire pour vous ?

– Ah, je suis content de vous avoir au téléphone, voilà, je suis Mr Rondeau, Pharmacien à Saint Malo, la pharmacie des remparts, depuis 1856, et là je suis avec une patiente qui prend des diurétiques, enfin vous savez quoi…

– Soyez plus précis

– Ben, en fait, elle avait du Lasilix et j’ai bien fais mon travail, et je lui ai donné un générique…

– Oh, je vois, bravo !

– Merci, merci…Mais bon voilà, elle se plaignait de somnolence, alors je lui ai dis de ramener la boite, vous savez, pour vérifier, on sait jamais avec les génériques…

– Ah oui, vous avez bien fait, et ??

– Ben, dans la boite de générique du furosémide, il y avait deux sortes de comprimés différents, probablement une erreur à l’usine, et en tant que pharmacien, je me suis dit qu’il était important de vous prévenir parce qu’on ne sait jamais…

– De quel générique il s’agit, parce que vous savez des génériques du fusosémide, il y en a beaucoup…

– Ah, oui, moi c’est TEVA…

– Ah, TEVA…

– Oui, et là j’ai sous les yeux les deux sortes de comprimés que j’ai trouvé moi-même dans la boite de génériques, imaginez ma surprise…Il y a des comprimés de furosémide marqués F40 mais aussi un comprimés presque pareil, blanc, rond, même taille, mais marqué Zic7.5…

– Non sans blague? Incroyable ! Ben dites donc, on n’a pas fini avec ces génériques…Attendez que je vérifie Zoc7.5 ça correspond à quoi, je le rentre dans ma base de données de mon ordinateur tout neuf et, et…Et c’est de la zopiclone, ben oui c’est pas pareil !… Hein dites ? Vous qui êtes pharmacien, de la zopiclone et du furosémide, c’est pas pareil?

– Non ! Non, C’est pas pareil…Et je comprends mieux maintenant…Elle disait qu’elle était somnolente, c’est ça !!!!!! Elle prenait un somnifère a la place de son diurétique, matin et soir, ben dites donc, en voilà ti pas un fameux…Logique qu’elle somnole….

– Oui, faut faire vite là ! C’est une urgence code rouge ! Vous avez le numéro de lot ? Y175 ? Ah merci, bon ben, écoutez on va faire un rappel de lots alors, vous avez raison, il faut être vigilant, surtout à notre époque, par précaution, il ne faut rien laisser passer et merci de votre vigilance Monsieur Rondeau, ah si tous les pharmaciens étaient comme vous, merci en tout cas, j’en toucherais un mot à Mr Maraninchi…

La suite vous la connaissez. Rappel des lots, numéro vert, et l’affaire prend de l’ampleur, suspicion de décès aux quatre coins de la France, un homme de 91 ans à Marseille dont la fille déclara à la presse qu’il “n’arrêtait pas de dormir”, une femme de 101 ans dans l’Oise,  une autre de 84 ans dans la Drome, « hospitalisée pour somnolence » selon ses proches, puis un toulonnais de 78 ans, l’usine du conditionneur TEVA est inspectée, « les inspecteur  resteront le temps nécessaire pour trouver l’origine du problème » disait un porte-parole de l’ANSM, les pharmaciens de France passent leurs journées l’oreille collée au téléphone à rappeler les patients à qui les boites des deux lots ont été distribuées, boites qui une fois récupérées seront consciencieusement ouvertes sous le regard perçant d’un huissier scrutant l’apparition d’un Zoc7.5…Et pourtant rien, même après avoir étudié sous la loupe 220 000 comprimés dans un hangar sombre de l’usine TEVA, rien que de tristes F40, les analyses toxicologiques des patients décédés sont négatives tout comme celle du blister qui aurait contenu un comprimé de zopiclone, rien, rien, rien….rien d’anormal en fait…

…Et dire que si Madame Michalon n’avait pas été sous zopiclone elle-même (ex Imovane), toute cette affaire n’aurait pas existé, ça aurait valut le coup de lui poser la question un peu plus tôt, non ? Ah, au fait, l’imovane, le princeps du zopiclone était un comprimé oblongue et bleu, impossible de le confondre avec un Lasilix 40 mg, mais depuis, les progrès c’est le générique….c’est d’ailleurs depuis l’apparition de génériques que le principe de précaution à été inventé, non ?


Le Docteur Knock, les maladies et la medecine…

Photo : Knock – Louis JouvetPierre Renoir

Articles sur le même sujet