dimanche 25 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Valsartan (Novartis) : une seconde étude retirée pour suspicion de falsification

 Capture d’écran 2013-08-02 à 18.44.07

Alors que l’étude Kyoto Heart Trial a été retirée de la revue The European Heart Journal suite à la découverte de nombreuses falsifications de dossiers patients contribuant à rendre positive une étude qui ne l’était pas (voir article Docbuzz), l’étude Jikei Heart Trial va être à son tour retirée par la prestigieuse revue The Lancet pour les mêmes raisons.

Ces deux études évaluaient l’effet de l’antihypertenseur Valsartan sur le risque de patients hypertendus à développer un accident vasculaire cérébral ou d’autres pathologies cardiovasculaires. Elles avaient conclu à un effet bénéfique de ce médicament et ont certainement contribué à faire de cet antihypertenseur l’un des plus prescrit et donc des plus vendu au monde. Malheureusement, ces bonnes nouvelles pour les médecins et les patients étaient fausses. Une enquête menée par les autorités Japonaises a mis en évidence que des dossiers patients de l’étude Kyoto Heart Trial avaient été falsifiés, permettant faussement de faire croire à une efficacité du Valsartan à réduire le risque d’accidents vasculaires cérébraux.

C’est dorénavant un second grand essai, également mené avec le Valsartan, le Jikei Heart Trial, qui va subir la même opprobe publique de la rétractation. Publié dans la prestigieuse revue The Lancet en 2007, la conclusion des auteurs de cette étude était la suivante : “L’addition de Valsartan au traitement conventionnel évite plus d’évènements cardiovasculaires qu’un renforcement de ce traitement conventionnel; ces bénéfices ne s’expliquent pas seulement par une différence de pression artérielle”.  La diminution retrouvée des accidents vasculaires était de 39%, sans compter une réduction du risque d’angine de poitrine de 65% et de 47%du  risque d’insuffisance cardiaque.  Le Pr Seibu Mochizuki, qui dirigea cet essai clinique mené chez plus de 3000 patients, a annoncé qu’il demandait la rétractation de l’article notant de graves doutes sur la crédibilité de l’étude.

L’attention s’est tournée vers ce second essai quand les enquêteurs Japonais de l’étude Kyoto Heart ont mis en évidence qu’un des statisticien de l’étude était en fait un employé de Novartis, ce qui n’était pas mentionné dans la publication. Ce dernier avait également été statisticien de l’étude Jikei Heart.

Au cours d’une conférence de presse, Kazuhiro Hashimoto, supervisant l’enquête menée sur l’étude Jikei Heart, indiquait que le statisticien, alors employé de Novartis, pouvait avoir manipulé les données, une action cependant niée par ce dernier. Il expliquait également qu’une grande partie des chiffres de pression artérielle mesurés chez les patients de l’étude et retrouvées dans les dossiers médicaux, ne correspondaient pas avec ceux publiés dans The Lancet. Par ailleurs, cet article mentionnait faussement que les analyses statistiques avaient été menées de manière indépendante. Le rapport d’enquête évoque également un don de 84 millions de Yen (600 000 euros) entre 2005 et 2007 au service dans lequel exerçait le premier auteur de l’étude Jikei, le Pr Mochizuki.

Les résultats de ces deux études ont été très largement médiatisées à travers le monde : en tapant Jikei Heart Trial dans Google, on obtient 36 100 résultats, et 1 550 000 pour Kyoto Heart Trial! Ces chiffres montrent l’ampleur de la diffusion de ces résultats provenant d’études non réalisées en double aveugle contre placebo, et tendent à montrer l’ampleur de leur utilisation  dans l’objectif de convaincre de l’intérêt d’un médicament qui n’apportait finalement rien de plus que les autres.

A ces découvertes pouvant remettre en cause l’intérêt de cet antihypertenseur, s’ajoutent en plus une enquête que vient de lancer  le ministère de la santé Japonais sur le risque de réaction cutanées sévères survenues sous Valsartan.

Source

Another Japanese university finds data manipulation for Novartis drug
The Japan Times, 30 juillet 2013

Second University Finds Data Manipulation for Novartis Drug
Pharmaceutical Processing ,Tue, 07/30/2013 – 8:34am

More Bad News For Novartis Blood Pressure Drug
Larry Husten
Forbes.com 30 juillet 2013

JIkei heart study (diapositives présentées au cours du congrès de la société Européenne de cardiologie et vantant les résultats du JiKei Heart trial)
ESC

Valsartan in a Japanese population with hypertension and other cardiovascular disease (Jikei Heart Study): a randomised, open-label, blinded endpoint morbidity-mortality study

Prof Seibu Mochizuki, Björn Dahlöf, Prof Mitsuyuki Shimizu MD a, Katsunori Ikewaki MD a, Makoto Yoshikawa MD a,Ikuo Taniguchi MD a, Makoto Ohta MD a, Taku Yamada MD a, Kazuhiko Ogawa MD a, Kiyoshi Kanae MD a, Makoto Kawai MD a,Shingo Seki MD a, Fumiko Okazaki, Masayuki Taniguchi MD a, Satoru Yoshida MD a, Prof Naoko Tajima MD b, for the Jikei Heart Study group
The Lancet, Volume 369, Issue 9571, Pages 1431 – 1439, 28 April 2007

Diovan Data Was Fabricated, Say Japanese Health Minister And University Officials
Larry Husten
Forbes.com 12.7.2013

Articles sur le même sujet