Un fumeur coute annuellement 4360 euros de plus à son employeur

4147853786_d964d9d6a4_z

Un fumeur coute 4369 euros (5800 dollars) de plus qu’un employé non fumeur à son employeur privé, selon une étude menée aux Etats-Unis et publiée dans la revue scientifique Tobacco Control.

La première cause de cette augmentation des dépenses de l’employeur est en fait une perte de rentabilité du fumeur liée à ses nombreuses pauses. Au cours d’une journée, un fumeur prend environ 5 pauses, contre 3 pour un employé non fumeur. La différence? Une perte annuelle de 2300 euros (3077 dollars) pour l’employeur.

La seconde cause de cette augmentation de 4360 euros est liée aux dépenses de santé : un fumeur est plus souvent malade, et passé la cinquantaine, les problèmes de santé sont sérieux; infarctus, problèmes pulmonaires, ou cancer pour un surcoût annuel moyen de 1542 euros (2 056 dollars).

Les surcouts restant concernent un absentéisme plus important : un fumeur est en moyenne absent 2,5 jours de plus par an qu’un non fumeur. En revanche, notent les scientifiques, du fait d’un décès plus précoce, les fumeurs coûtent moins cher en retraite.

Ainsi le tabagisme nuit au coût du travail et à la productivité. Le tabac tue 80 000 français chaque année dont 30 000 par cancer du poumon.

Source

Estimating the cost of a smoking employee
Micah Berman, Rob Crane, Eric Seiber, Mehmet Munur
Tob Control doi:10.1136/tobaccocontrol-2012-050888

Press release :  TOBACCO CONTROL Staff who smoke cost companies thousands of pounds more to employ

Crédit Photo Creative Commons by WageIndicator – Paulien Osse

2 thoughts on “Un fumeur coute annuellement 4360 euros de plus à son employeur

  1. C’est quoi cette étude schématique qui ne veut rien dire ? De quels secteurs parle-t-on ? Est-il vraiment possible de calculer la rentabilité d’un cadre à la minute comme on calculerait la rentabilité d’un ouvrier travaillant à la chaîne ?
    Et puis les arrêts maladies sont-ils vraiment en rapport avec la cigarette ? Pour ma part, tous les fumeurs de mon entourage, y compris moi, ne sommes jamais malade au point de prendre un arrêt…c’est étonnant non ?

    Oui la cigarette n’est pas bonne pour la santé…mais peut-on évaluer l’efficacité de l’employé fumeur qui, en prenant une pAUse (oui, ça s’écrit pause et pas pose) et en fumant sa cigarette a pris du recul sur un problème et a trouvé une solution ?

    Bref, bravo à vous pour le relais de ce type d’étude totalement partisane et incohérente !

    Et pour ma part, toujours dans le but de rendre la France plus compétitive, je pense militer pour interdire les jours fériés consacrés à toutes les fêtes religieuses, y compris Noël…ça vous dérange pas j’espère…c’est pour notre bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *