vendredi 30 septembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Faut-il ne pas conduire pour protéger ses ovaires?

10056475565_e7417c1e51_b

En Arabie Saoudite, la femme n’a pas encore été libérée. Cette monarchie islamique sunnite contrôlée par la famille Saoud dont les fils du fondateur règnent à tour de rôle, est aussi fièrement le seul pays au monde où les femmes n’ont pas le droit de conduire une voiture, une restriction qui n’est évidemment qu’une parmi d’autres. La femme est ainsi élégamment placée dès sa naissance sous l’autorité légale d’un homme, père, mari, frère, oncle ou fils, sans l’accord duquel rien n’est possible, voyager à l’étranger, sortir de chez soi et donc conduire une voiture le long des 45 000 kilomètres de routes goudronnées que compte ce pays. Si conduire une voiture n’est pas forcément une raison d’entrer en résistance, il est en train de devenir le symbole de la restriction de la liberté des femmes dans ce pays comme dans l’ensemble des pays musulmans.

Cette situation est de plus en plus difficile à justifier pour le régime Saoudien. A tel point que des arguments pseudo scientifiques sont dorénavant évoqués par certaines autorités pour justifier l’interdiction de conduire faites aux femmes : il est notamment avancé que la conduite d’une voiture par une femme nuirait aux ovaires et donc pourrait altérer les capacités reproductives : c’est ce qu’à expliqué le cheikh Saleh al-Lehaydan, consultant pour le compte de l’Association psychologique du Golfe au journal Sabq,: « Si la femme conduit (…), cela pourrait l’affecter d’un point de vue physiologique (…), C’est ce qui explique que la plupart des femmes qui conduisent régulièrement donnent naissance à des enfants qui présentent des problèmes de santé (…)».

Cette « information scientifique » a connu un succès retentissant sur la toile Et ces arguments ont inspiré Hisham Fageeh, un chanteur local qui, sur l’air de « No Woman, No Cry », a publié sur Youtube un clip contestataire, « No woman, no drive » qui a déjà été vue plus de 5 millions de fois : «Souviens-toi, quand tu t’asseyais, dans la voiture familiale, mais derrière, tes ovaires sont en sécurité, pour que tu puisses faire des tonnes de bébés”.

Une manifestation l’interdiction de conduire subie par les femmes avait été prévue le 26 octobre, date à laquelle le clip a été posté. Mais face à la détermination  du régime à punir toute contrevenante, celles-ci ont préféré renoncer. En novembre 1990, 47 femmes avaient eu le courage de conduire à travers Riyad, la capitale. Elles ne furent arrêtées, interdites de voyager et perdirent leur emploi.

Le temps est peut-être venu que les hommes et les femmes à travers le monde cessent de ne pas voir….

CRédit Photo Creative Commmons by Kasya Shahovskaya

Articles sur le même sujet