samedi 1 octobre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

L’autisme est détectable dès 2 mois par l’oculométrie

5470263979_58bf56ebda_b

L’absence de suivi du regard, ou l’absence de fixation oculaire, est un des troubles permettant de suspecter un autisme. Une étude publiée dans la revue Nature démontre que la détection de ces troubles seulement quelques semaines après la naissance permet d’identifier beaucoup plus tôt un enfant autiste, un élément majeur dans la prise en charge de ces enfants. En France actuellement le  diagnostic d’autisme se fait très tardivement au delà de la 4 ème année (entre 4,5 et 5,5 ans).

Utilisant une technologie permettant d’évaluer ce suivi du regard (eye-tracking pour les anglo-saxons, oculométrie pour nous), les scientifiques démontrent donc que chez les enfants diagnostiqués autistes à 3 ans, cette anomalie de fixation du regard existait déjà quelques mois après la naissance. Mais en revanche, ce trouble était absent au cours des premières semaines de vie. Cette absence d’anomalie du regard à la naissance peut suggérer, soit que le système neurologique n’est pas encore assez mûr pour  que ce suivi du regard et son analyse soit pertinente, soit que les anomalies neurologiques de l’autisme sont absentes et donc qu’une fenêtre thérapeutique existe au cours de ces premier mois de vie pour la mise en place d’un traitement? Cette identification des anomalie du regard est impossible à réaliser à l’oeil nu.

C’est entre 2 et 6 mois que les bébés suivis par les scientifiques et diagnostiqués autistes à 3 ans, commençaient à moins suivre et moins bien fixer du regard, une anomalie qui n’existait pas chez les enfants non diagnostiqués autistes à 3 ans. Les deux scientifiques qui ont mené cette étude, Warren R. Jones et Ami Klin , démontrent également que plus le suivi du regard est altéré, plus l’autisme sera ultérieurement sévère. L’étude avait inclus initialement 110 enfants.

Aux Etats-Unis, les médecins mettent en place de plus en plus tot une thérapie comportementale intensive, dorénavant même chez des enfants de 12 mois ; cette technique est très efficace, bien plus que l’approche psychanalytique française qui a démontré son inutilité et est de plus en plus décriée par les parents comme par les autorités sanitaires. Selon les experts américains de l’autisme, il est impératif d’agir avant 18 mois. En France, la moyenne d’âge du diagnostic reste trop tardive ans, un retard irrattrapable. L’oculométrie pourra t-elle nous aider à rattraper ce retard?

Peut-être que dans le futur, l’oculométrie fera partie des examens mené classiquement tels que la courbe de poids chez tous les bébés.

Regardez la vidéo réalisée par un des auteurs de l’étude

Source

Attention to eyes is present but in decline in 2–6-month-old infants later diagnosed with autism
Warren Jones, Ami Klim
Nature (2013) doi:10.1038/nature12715 Received 28 January 2013 Accepted 24 September 2013 Published online 06 November 2013

A lire aussi :

Articles sur le même sujet