samedi 3 décembre 2016

Docbuzz

Retrouvez Docbuzz sur Twitter

Docbuzz est aussi sur Facebook

Tabac : chaque année, 6 millions de morts pour 50 milliards de dollars de bénéfice

4687834190_e64b25222d_b

Le New England Journal of Medicine, la plus importante revue médicale au monde publie une tribune appelant à de nouvelles augmentations fortes et continues du prix du tabac : Le tabac tue chaque année près de 6 millions d’hommes et de femmes et ce chiffre doublera dans les prochaines décennies. L’industrie du tabac récolte 50 milliards de dollars chaque année : l’industrie du tabac et ses investisseurs financiers gagnent donc 8300 dollars par vie assassinée.

L’article fourni d’autres estimations qui montrent à quel point cette industrie, les gouvernements et les débitants de tabac, qui collaborent tous à ce massacre organisé sont méprisables : 100 millions d’hommes sont morts à cause du tabac au cours du XXe siècle, 5 fois le nombre de victimes de la grande guerre. Au XXIe siècle, si les industriels du tabac peuvent continuer à vendre impunément leur tabac se seront 1 milliards d’être humains qui périront.

Les scientifiques appellent donc les gouvernements à accroitre rapidement les taxes sur le tabac avec un objectif atteignable, réduire de 30% le tabagisme d’ici à 2025 et sauver ainsi 200 millions d’êtres humains avant la fin du siècle, la population actuelle du Brésil. Ces augmentations de taxes doivent être au moins doubles de celles de l’inflation chaque année.

Environ un garçon sur deux et une fille sur dix  commencent à fumer; si ce tabagisme est maintenu, la moitié sera tuée par son tabac. S’ils arrêtent de fumer avant 40 ans, ils réduisent leur risque de mourir à cause du tabac de 90 %. Il a fallut 30 années aux USA et à l’Angleterre pour diviser par deux le nombre de ses fumeurs

Et augmenter les taxes du tabac génèreront des sommes qui pourront être utilisées pour améliorer la prise en charge médicale. En Europe, ce sont 250 000 hommes et 50 000 femmes qui succombent chaque année. Si l’Europe doublait le prix moyen de ses cigarettes, elle éviterait 100 000 morts par an!

Trois messages aux fumeurs : 

1)   Le risque est majeur : globalement entre 30 et 65 ans, le risque de décéder est multiplié par trois chez un fumeur en comparaison à un non fumeur.

2) La majorité de  ceux qui sont tués par le tabac décèdent jeunes, perdant environ 20 années de vie (en comparaison à des non fumeurs).

3) Arrêter de fumer est très efficace : arrêter à 30, 40, ou 50 ans permet d’allonger sa vie  de 10, 9 et 6 années respectivement.

Le tabac est la plus importante cause de mortalité au monde : le tabac tue plus que l’obésité. On estime que 1,3 milliards d’êtres humains fument, la majorité dans des pays émergents. Premier consommateur de tabac, la Chine, puis en second, l’Inde, l’EU, l’Indonésie, les USA, la Russie, le Japon, le Brésil, etc..

Sur les 6 trillions de cigarettes fumées chaque année, la chine en fume 30%, soit 2 trillions de cigarettes annuellement ! On compte chaque année un mort pour chaque million de cigarettes fumées donc 1 million de mort pour chaque trillion de cigarettes fumées. Ainsi en Chine, le tabac assassine 2 millions de personnes annuellement.

La publicité pour le tabac représente  une part importante des dépenses promotionnelles des industriels du tabac puisque 8,6 milliards sont investi chaque année en publicité rien qu’au Etats-Unis. Bannir la publicité pour le tabac est un outil important à mettre en œuvre, qui a en plus l’avantage d’éviter toute collusion entre la presse, souvent prête à se vendre au plus offrant, et l’industrie du tabac. Enfin, la nouvelle Zélande ouvre la voie du Plain Pack, le paquet sans marque ni logo qui devient obligatoire dès 2014 dans ce pays, un autre moyen qui paraît efficace et qui reste très combattu par les industriels. Il a été évoqué en France mais enterré depuis. Pourquoi ?

Les débitants de tabac brandissent à chaque augmentation de prix  le « spectre » des cigarettes de contrebande : aujourd’hui dans le monde, seule 1 cigarette sur 10 est une cigarette de contrebande. Toutefois, l’expérience prouve qu’augmenter les taxes permet d’atteindre les objectifs voulus d’arrêt du tabac et par conséquent de sauver des vies : doubler le prix moyen actuel du tabac permettra ainsi de réduire de 30% la consommation mondiale, contrebande ou pas! C’est donc encore une fois un argument brandit par les industriels du tabac et leurs affiliés les débitants de tabac. Autre élément qui peut motiver les gouvernements ; doubler le prix actuels de vente ferait passer les taxes mondiales du tabac de 300 milliards à 400 milliards de dollars, alors qu’elles baisseraient de 100 milliards si cette baisse de la consommation était obtenue sans augmentation de taxes (ce qui n’arrive malheureusement pas).

Les auteurs concluent en appelant les gouvernement à une action réelle, rapide et visible :“Nous demandons d’urgence à tous les gouvernements (…) d’être actifs en augmentant régulièrement les taxes du tabac au-dessus de l’inflation (…) et cela dès le prochain budget”. Le prix du tabac doit être multiplié par deux pour réduire de 30% le nombre de fumeurs d’ici 10 ans, soit en 2025.

Sources

Global Effects of Smoking, of Quitting, and of Taxing Tobacco
Prabhat Jha, M.D., D.Phil., and Richard Peto, F.R.S.
N Engl J Med 2014;370:60-8.

Raise tobacco taxes regularly to reduce deaths from smoking, urge researchers
BMJ2014;348:f7702

CRédit Photo Creative Commons by Sam photography © officiel

Articles sur le même sujet