Le tabac Touraine, le tabac qu’il vous faut

7325851502_8007535f97_c

La ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé de nouvelles mesures dans le but de réduire l’impact du tabac qui cause toujours plus de 70 000 morts par an en France et coûte des milliards d’euros en frais de santé à la collectivité nationale, un coût au minimum 5 fois supérieur aux taxes qu’il rapporte. Mais bien que ce nouveau plan commence à reconnaitre les dangers de la cigarette électronique (sans encore aller jusqu’à l’interdire), il ne sauvera pas grand monde, étant construit essentiellement pour la communication, aucune mD’ailleurs aucun objectif de réduction du tabagisme ou du nombre de vie sauvées n’y figure.

La mesure la plus symbolique est la volonté de mise en place du paquet neutre, c’est-à-dire un emballage qui interdit toute différentiation marketing. Cette mesure a été mise en place en Australie (voir article Docbuzz) avec succès semble t-il mais a été fortement attaquée par les industriels du tabac sur le plan légal. Il sera donc nécessaire que le ministère de la santé, y compris un éventuel successeur de Madame Touraine, soit prêt à se battre pour finaliser cette bonne mesure (A noter que L’Australie avait dans le même temps totalement interdit la cigarette électronique!).

Plusieurs autres mesures sont spécifiées :

–       la place réservée aux avertissements sanitaires sur les paquets occupera dorénavant 40% à 65% de la superficie des deux côtés du paquet (pas avant mai 2016)

–       les arômes améliorant le goût du tabac seront interdits

–       la publicité sur les lieux de vente (bureaux de tabac, aéroports) sera interdite,

–       l’interdiction de vente aux mineurs sera renforcée (rien sur le comment),

–       les policiers municipaux pourront contrôler le respect de la réglementation sur le tabac,

–       la lutte contre le trafic de tabac sera renforcée,

–       la publicité pour les cigarettes électroniques sera encadrée,

–       Utiliser une cigarette électronique serait interdit dans certains lieux publics : établissements accueillant des mineurs  moyens de transport collectifs, espaces clos collectifs de travail (si la nocivité de ses émanation est donc officiellement reconnue, on ne pourra que s’étonner de la voir toujours autorisée),

–       Un fond pour lutter contre le tabagisme pourrait être créé et financé par une taxe sur l’industrie du tabac,

–       La prise en charge du coût du sevrage tabagique sera élargit,

–       La transparence sur les activités de lobbying de l’industrie du tabac sera renforcée (sans qu’aucun détail ne soit fourni sur les moyens),

Si les associations de lutte contre le tabac semble satisfaites, ce plan reste à finaliser et à renforcer afin de sauver une majorité des 70 000 vies volées chaque années par le tabac. Parmi les mécontents, L’Association indépendante des utilisateurs de la cigarette électronique (Aiduce) s’est dite décidée à contester devant les tribunaux l’interdiction d’utilisation de la cigarette électronique dans les lieux de travail collectif : « Comment expliquer qu’un produit sans tabac, sans combustion et sans effet délétère sur l’entourage puisse faire l’objet d’une quelconque législation pour en restreindre l’usage ? » ose t-elle affirmer, une position en contradiction totale avec toutes les études scientifiques, et par conséquent une posture intenable devant les tribunaux. Par ailleurs les études montrant un bénéfice à l’arrêt de la cigarette grâce à la cigarette électroniques se font toujours attendre.

Ce plan est donc comme les autres, beaucoup de com et pas grand chose de concret pour sauver des vies. Reste également à évaluer quand ces mesures seront réellement mises en place, si elles le sont.

Crédit Photo Creative Commons by  jfgornet

One thought on “Le tabac Touraine, le tabac qu’il vous faut

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *