Les téléphones portables favoriseraient une déminéralisation osseuse

Image 1

L’objectif de l’étude était d’évaluer les effets de téléphones portables émettant à des fréquence de 900 à 1800 Mhz sur la densité osseuse des os illiaques. Ces os sont en effet les plus proches des poches dans lesquels sont le plus souvent conservés les téléphones portables.

L’étude a inclus 150 volontaires masculins d’une moyenne d’âge de 32 ans (21-57 ans). 122 transportaient leur téléphone portable contre l’os illiaque droit, 28 contre l’os illiaque gauche. En moyenne, le téléphone était transporté 15 heures par jour. Cela durait en moyenne depuis 6 ans. Les  scientifiques ont évalué la densité osseuse des os illiaques droit et gauche de chacun des participants par absorptiométrie (C’est une technique radiographique permettant de rechercher une ostéoporose). Pour les analyses statistiques, les participants étaient séparés en deux groupes: pour le groupe 1, les scientifiques considéraient l’aile illiaque exposée au téléphone, pour le groupe 2 l’aile illiaque non exposée au téléphone, permettant ainsi de comparer l’effet du portable.

Les résultats montrent une réduction de la densité osseuse du côté où est conservé le téléphone portable sans que cette réduction soit réellement significative. Cependant les auteurs reconnaissent que les participants étaient relativement jeunes et qu’une étude portant sur des participants conservant leur téléphone portable depuis plus longtemps pourrait être positive. L’étude montre néanmoins un effet négatif des ondes électromagnétiques des portables. Par ailleurs, les os illiaques sont les os utilisés pour réalisés les greffes osseuses et leur fragilisation pourrait compromettre à l’avenir de telles chirurgies. Les auteurs conseillent donc de conserver son téléphone aussi éloigné de son corps que possible.

Source

Effect of Electromagnetic Field Induced by Radio Frequency Waves at 900 to 1800 MHz on Bone Mineral Density of Iliac Bone Wings

Atay T, Aksoy BA, Aydogan NH, Baydar ML, Yildiz M, Ozdemir R

Journal of Craniofacial Surgery September 2009 – Volume 20 – Issue 5 – pp 1556-1560

Crédit photo Creative Commons by weelakeo

2 thoughts on “Les téléphones portables favoriseraient une déminéralisation osseuse

  1. “Les résultats montrent une réduction de la densité osseuse du côté où est conservé le téléphone portable sans que cette réduction soit réellement significative”
    ??? que doit-on comprendre à ce contresens parfait ?

  2. Je comprends ce que vous voulez dire mais cela n’est pas un contre sens, c’est l’analyse statistique qui apporte ce résultat. Généralement dans une étude ont recherche ce que l’on appelle une significativité c’est à dire une probabilité la plus forte possible que ce que l’on découvre soit réel et non pas du à la “chance”. Dans cette étude, les chercheurs ont constaté une différence de déminéralisation entre le côté ou les volontaires portaient leur téléphone portable et l’autre côté. Cependant ce résultat n’était pas aussi important qu’ils l’avaient supposé au départ et n’atteint donc pas le seuil de significativité…Laissant toujours un doute. Il aurait fallut selon les auteurs, soit un nombre de volontaires plus élevé, soit évaluer des volontaires qui auraient gardé leur téléphone pendant un plus grand nombre d’années…
    Merci de votre commentaire
    Thierry MONOD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *