“L’hypertension n’est pas une maladie, c’est un facteur de risque” : cela justifie le retrait de son ALD!

Actuellement, en France, la première cause de décès est lié aux maladies cardiovasculaires dont la plus répandue, la plus précoce et celle qui est souvent au début de tout, l’hypertension artérielle. Or l’hypertension artérielle reste souvent mal traitée. D’abord parce que de nombreux malades s’ignorent et que la maladie commence à être prise en charge tardivement, ensuite parce que les patients ne sont pas toujours compliants aux traitements, qui peuvent, il est vrai avoir des effets secondaires et enfin parce que les patients ne sont pas assez puissament traités, en laissant de nombreux en dehors de la zone d’équilibre idéale de la pression artérielle qui est de 140 pour la pression artérielle systolique et 90 pour la pression artérielle diastolique chez les patients hypertendus non diabétique.

Et alors que tout devrait être fait pour réduire le nombre d’hypertendus mais aussi permettre aux hypertendus d’être mieux suivis et mieux traités, ce que permet une ALD, le gouvernement, au nom de l’économie, sacrifie le suivi de cette pathologie majeure, source ultérieure d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux.

Les Affections Longue Durée comptent 10millions de personnes, et concentrent 80% de la croissance annuelle des dépenses de santé. Le paris du gouvernement est le suivant : si on ne rembourse plus l’hypertension aussi facilement que le fait une ALD, on fait des économies. Pourquoi? Le nombre d’hypertendus ne va pas décroître par magie? Non, mais le nombre de personnes qui se soigneront va diminuer, en particulier les patients les moins fortunés, d’ou moins de dépenses à court terme, bien sûr car ces patients qui ne se traiteront pas arriveront aux urgences avec un infarctus ou un accident vasculaire cérébral ou un diabète et là, il faudra bien dépenser.

Aujourd’hui, 30% des patients en ALD ont une hypertension artérielle d’ou la brillante idée de Madame Bachelot-Narquin d’éviter tout nouvel hypertendu de bénéficier d’une ALD. Comment cela est-il justifié? Brillamment, cela va sans dire : ” La pression artérielle, chroniquement élevée, est bien un état persistant donc chronique, mais considérée comme un symptôme, un signe, un facteur de risque cardiovasculaire”…L’hypertension n’est pas une maladie, donc pas une affection, c’est un facteur de risque!…Donc à retirer des ALD, en tout cas pour l’instant semble t-il seulement pour les nouveaux entrants. D’autres pathologies prises en charge par une ALD sont également menacé dont le diabète, que l’on peut aussi classer dans les facteurs de risque?

Vive la fonction publique, vive nos brillants fonctionnaires!

Source

Crédit Photo Creative Commons by MEDEF

One thought on ““L’hypertension n’est pas une maladie, c’est un facteur de risque” : cela justifie le retrait de son ALD!

  1. La limite à ne pas dépasser et de 14/9 et non de 13/9.

    A vérifier sur le site de l’association contre l’hypertension artérielle.

    Pour le reste, on ne parviens même plus à protester !

    En revanche, si nos compatriotes avaient une meilleure hygiène vie, il y aurait moins de “vrais” hypertendu.

    Mais cela ne sert à pas grand chose de le dire, parce que tout le monde a de bonnes raisons pour ne jamais se plier aux régles !

    Sans oublier qu’à faire attention à sa santé conduit à penser que vous êtes bien gentil, au mieux, hypocondriaque au pire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *