La France malade : 12 millions de français souffrent de troubles psychiatriques

Selon un article publié par la revue European Neuropsychopharmacology, les autorités français ont très largement sous-estimé le nombre de  français souffrant d’une pathologie mentale qui toucherait en fait 12 millions de personnes sur 69 millions.

L’objectif premier des auteurs étaient de déterminer le coût des pathologies psychiatriques en France. Pour évaluer ce coût les chercheurs du département de santé publique de Créteil ont cumulé les coûts de tous les services hospitaliers psychiatriques publics et privés, des unités de réhabilitation, des soins ambulatoires, des consultations (psychologues, psychiatres médecins généralistes), des médicaments, des examens de laboratoires, et des transports médicaux. A ces coûts médicaux directs s’ajoutent les coûts indirects, les allocations financières aux patients, le coût des organisations fournissant un soutien aux adultes et aux enfants atteints de troubles psychiatriques, le coût des soins apportés par la famille des patients, les coûts sociaux liés à l’impossibilité de travailler, au chômage, et à la perte de productivité, et le coût de la dégradation de la qualité de vie.

Les pathologies mentales coutent chaque années à la France presque 110 milliards d’euros. Parmi cette dépense totale, la prise en charge médicale coute 13,4 milliards d’euros soit 8% des dépenses nationales de santé. La dépense la plus importante, est le coût des services psychiatrique des hôpitaux publics atteignant 6,4 milliards d’euros (11% de la dépense nationale des hôpitaux publics). Le coût des médicaments atteint 2,2 milliards d’euros. La perte de productivité liés aux pathologies psychiatrique coute un peu plus de 24 milliards d’euros.

Sur une population de français de 69 millions de personnes, 12 millions souffrent d’au moins un trouble psychiatrique soit près de 18% de la population, presque 1 français sur 5. Parmi les 44 millions d’adultes vivant à leur domicile en France, 18,5% souffrent d’une pathologie psychiatrique dont 15% d’une forme sévère. Par ailleurs, 3,5% des enfants et 24% des adultes vivant en institutions souffrent également de troubles psychiatriques. Dans les prisons françaises où sont enfermés 58 251 hommes et 2152 femmes, le taux de troubles psychiatriques atteint 78,5% chez les hommes et 73,7% chez les femmes. 13 019 personnes se suicident chaque année en France, soit 36 suicides par jour.

L’ampleur des troubles mentaux au sein de la population française avait auparavant été largement sous-estimée ainsi que son coût pour la société. Ces nouvelles données posent un véritable challenge à la société et aux décideurs de notre santé publique.

Source

The cost of mental disorders in France
Karine ChevreulAmélie Prigent, Aurélie Bourmaud, Marion Leboyer, Isabelle Durand-Zaleski
European Neuropsychopharmacology Available online 4 September 2012 In Press, Corrected Proof

Photo : Munch, le cri

11 thoughts on “La France malade : 12 millions de français souffrent de troubles psychiatriques

  1. Étrange analyse de l’état mental des français qui constate les sommes énormes accordées à la psychiatrie sans jamais estimer les résultats. A quoi bon envoyer les français en psychiatrie si elle n’a pas de résultats ? Et c’est bien là le problème. Des personnes se suicident ? A-t-on seulement vérifié combien de ces suicides ont été causés par la prise de psychotropes ? Il y a des voies pour aider les français à ne pas vivre un marasme mental et à être de moins en moins nombreux en mauvais état, c’est à dire des voies qui ont des résultats, sans effets secondaires délétères. Mais la psychiatrie institutionnelle étouffe avec hargne et vigueur tout espoir de bien-être… qui remettrait en cause sa position sociale et les milliards qui lui sont alloués. Il est plus bénéfique pour elle de faire croire que nous sommes nombreux à avoir besoin de ses “soins” sans fin, et sans résultat ! Heureusement, les français commencent à prendre conscience de l’énorme duperie !

  2. dire qu’il suffirait de remettre l’humain au centre des préoccupations de la société pour régler ce problème,le reste n’est que pure spéculation
    tant que le virage de l’humanité ne sera pas effectué les gens seront enfermés dans l’aliénation mentale du mythe du bonheur atteint par le pouvoir d’achat ,l’avoir à tout prix,technologie, belle maison ,confort
    il faut revenir à l’être

  3. l’une des raisons pour laquelle on n’arrive pas à sortir la tête de l’eau, lorsque nous sommes malade, est aussi due au nombre de psychiatres que nous voyons, qui changent sans fin, et qui semblent aussi dérangés que nous ! En plus nous sommes obligés de raconter à nouveau les causes de ce qui nous a amené en psy! c’est infernal !C’est terrible !! on recommence à zéro avec de nouvelles têtes en étant jugés pour les causes qui nous ont amenés à ce résultat !!sans fin, l’histoire continue !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *