Les vendeurs de cigarettes électroniques ciblent les adolescents

3657204274_8e2d4a8241_z

L’étude est américaine et inquiétante puisque en l’absence de régulation et d’interdiction de la publicité pour la cigarette électronique, le marketing appliqué outre atlantique parviendra sous peu en Europe : Des médecins de l’institut sanitaire de Floride retrouvent que la publicité pour les cigarettes électroniques ciblant les jeunes a augmenté de 256% en 2 ans. Les jeunes sont clairement devenus la cible préférée du marketing de l’e-cigarette, qui applique à la lettre les leçons apprises du marketing de la cigarette. L’étude est publiée dans la revue Pediatrics.

Le marché de la e-cigarette a atteint 1 milliard de dollars aux Etats-Unis en août 2012. Entre 2011 et 2012, le nombre de jeunes ayant utilisé une e-cigarette a doublé passant de 3,3% à 6,8%.En 2012, déjà 1,8 millions d’enfants des lycées utilisaient une e-cigarette et 10% d’entre eux n’avaient jamais touché une cigarette auparavant. Cette augmentation de l’utilisation de la e-cigarette chez les 12-17 ans, pose un véritable problème de santé publique et montre accessoirement l’incapacité des instances gouvernementales à protéger les enfants.

La e-cigarette indiques les auteurs, risque d’entrainer les jeunes vers le tabac, accroit le risque d’addiction à la, nicotine, inhibe les codes sociaux anti-tabac, et retarde l’arrêt du tabac chez les fumeurs. Si les conséquences exactes de l’intoxication par les fumées des e-cigarettes particulièrement celles parfumées ne sont pas encore totalement cernées, les effets de l’intoxication à la nicotine chez les plus jeunes est-elle bien cernée : la nicotine a un effet toxique direct sur le cerveau touchant les fonctions exécutives et le développement cérébral, induisant des troubles de l’apprentissage, de la mémoire, de l’attention et une plus grande impulsivité, favorisant le développement d’une anxiété et d’une dépression. Face à ces dangers, il n’existe aucune contre communication des autorités sanitaires pour apporter une information non biaisée : les industriels de la e-cigarette ont le champs totalement libre. Et alors que toute publicité pour la cigarette est bannie de la télévision américaine depuis 1971, la e-cigarette peut y raconter ce qu’elle veut.

Les scientifiques ont analysé les publicités de plus de 100 chaines américaines qui ont diffusé 73 000 spots publicitaires, la majorité d’une durée de 30 secondes. Ils mettent en évidence que les e-cigarettes ont été promus à une très large audience dont 24 millions de très jeunes et jeunes adultes avec une croissance exponentielle du nombre de spots entre octobre 2012 et septembre 2013. Une marque, Bluecig, a représenté 80% de ces ciblages des 12-17 ans et 18-24 ans. Un de leur film publicitaire, montre une actrice désirable exaltant la fumée d’une e-cigarette tout en mettant en avant les « multiples bénéfices » de cette consommation et concluant « Nous sommes tous des adultes ici, il est temps de reprendre notre liberté ». Ce message est curieusement exactement celui utilisé plusieurs années auparavant par des fabricants de tabac et qui fut interdit légalement suite à une plainte en justice en 2006. La compagnie vendant cette cigarette électronique est adossée à une major du tabac (Lorillard). La publicité apparaissait au cours des programmes ciblant les jeunes, comme The Bachelor, Survivor, ou Big Brother. DE stars sont également utilisées. Les auteurs estiment que 50% des américains de 12 à 17 ans ont été exposés à 35 spots de publicité TV vantant les mérites (fallacieux NDLR) de la e-cigarette entre octobre 2012 et septembre 2013. Cette exposition s’est accrue de 321% entre 2011 et 2013.

Les auteurs sont inquiets :  “Le niveau élevé d’exposition à des messages non régulés sur les bénéfices de la e-cigarette que nous rapportons est un problème et peut poser un danger de santé publique pour les très jeunes et les jeunes adultes”. Qu’attendent les autorités sanitaires pour sortir de leur léthargie ?

Source

Exposure to Electronic Cigarette Television Advertisements Among Youth and Young Adults
Jennifer C. Duke, Youn O. Lee , Annice E. Kim, Kimberly A. Watson,Kristin Y. Arnold, James M. Nonnemaker, Lauren Porter
Pediatrics, published on line June 2, 2014

RTI International and the Florida Department of Health

Crédit Photo Creative Commons by roparedes

One thought on “Les vendeurs de cigarettes électroniques ciblent les adolescents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *