Stress : le bureau est un paradis en comparaison de la maison!

3250757541_733e78f2d8_z

Alors que le lieu de travail est sans cesse pointé du doigt comme un lieu de stress, conduisant même à ce que des centaines d’études évaluant le stress au travail soit menées régulièrement sous le contrôle de L’INRS (Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) et de ses 635 fonctionnaires dédiés, une nouvelle étude remet en question cette croyance. Car évaluer un stress, certes, mais pour ensuite pour le comparer à quelle référence? C’était l’objet de cette nouvelle étude publiée dans la revue Social Science & Medicine, évaluer le stress au travail en comparaison au stress ressenti à la maison. Et les résultats ne sont pas ceux que vous pensez!

Des chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont mesuré le cortisol de 122 salariés au cours de leur travail et au cours de leurs weekends passés en famille à la maison. Le corticol était mesuré par des prélèvements salivaire, une méthodologie simple et reproductible permettant d’évaluer cliniquement le niveau de stress et d’éviter les réponses parfois peu objectives des personnes suivies dans ce type d’études.

Les résultats montrent que pour la grande majorité des salariés suivis dans l’étude, le travail est un refuge, un paradis, loin des soucis du quotidien de la maisonnée. Le niveau de stress élevé dès le matin à la maison se réduit dès que les participants arrivent au travail. Ces résultats contredisent fortement la vision du travail comme un lieu de stress : au contraire, le travail soulage, fait du bien en réduisant le niveau de stress et en ramenant la quiétude. Ce phénomène peut s’expliquer par la socialisation sur le lieu de travail, par la concentration nécessaire à la réalisation d’une tâche, des attitudes qui au contraire font du bien aux salariés et abaissent leur niveau de stress.

Les chercheurs ont complété ces résultats biologiques par un questionnaire sur le niveau de bonheur au tarvail et à la maison. Alors que les hommes rapportaient être plus heureux à la maison qu’au travail, c’était l’inverse pour les femmes qui disent plus s’épanouir sur leur lieux de leur travail qu’à la maison, une différence qui pourrait s’expliquer par un lieu commun ; les femmes rentrant du travail doivent affronter dès leur arrivée les taches ménagères et les enfants, alors que globalement les hommes disposeraient de plus de temps libre. Une autre raison serait que les femmes apprécient plus leur emploi que les hommes. Pourtant les analyses biologiques ne rerouvaient pas de différence du niveau de cortisol le week-end entre les hommes et les femmes. Ces résultats permettent également d’expliquer pourquoi de nombreuses études avaient retrouvé un stress plus élevé chez les chômeurs en comparaison à leurs pairs travailleurs, le stress du chômage certes mais aussi l’absence de l’effet bénéfique du bureau!

Comment réduire ces différences de stress entre la maison et le bureau? Les auteurs proposent aux employeurs d’être plus flexibles sur les horaires de travail ou éventuellement d’accepter pour ceux qui le souhaitent le travail à domicile afin que la répartition des taches stressantes de la maison soient mieux réparties entre hommes et femmes et que travail et vie de famille se combinent de manière plus harmonieuse.

Source

CCF Research Brief: Really? Work lowers people’s stress levels
Sarah Damaske, PhD
Assistant Professor of Labor & Employment Relations
Sociology, and Women’s Studies and Research Associate
Population Research Institute, The Pennsylvania State University School of Labor and Employment Relations
May 2014

Creative Commons by Evil Erin 

2 thoughts on “Stress : le bureau est un paradis en comparaison de la maison!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *