Certains fabricants US de e-cigarettes préviennent des dangers de leurs produits

hyuh 

Alors qu’en France, les vendeurs de e-cigarettes tentent toujours de faire croire de manière mensongère à l’innocuité voire à l’intérêt de leurs produits en matière de santé publique, en témoignent leurs récentes volte face suite aux mesures prisent par le ministre de la santé, aux Etats-Unis, d’autres anticipent une régulation plus sévère et d’éventuelles poursuites judiciaires en mettant en garde les consommateurs vis-à-vis de leurs produits.

Altria, le fabriquant de Marlboro, affiche sur les emballages de e-cigarettes qu’il promeut, «La nicotine est addictive et créé une dépendance, elle est très toxique par inhalation, par contact avec la peau ou si elle est déglutie». Reynold American, le fabriquant de Camel, affiche volontairement sur ses emballages de e-cigarettes que son produit n’est pas destiné aux patients «qui ont un cœur malade, une pression artérielle élevée ou du diabète ; ou chez toute personne à risque de pathologie cardiaque, ou prenant un traitement pour la dépression ou l’asthme». Ces contres-indications très importantes démontrent que les fabricants de e-cigarettes aux Etats-Unis sont conscients que les risques liés à la e-cigarette sont équivalents à ceux de la cigarette et souhaitent se protéger de futurs attaques légales.

MarkTen (Altria) sur ses emballages de recharges de nicotine pour e-cigarettes et sur son site internet (photo), affiche très clairement que «ce produit n’est pas un produit pour arrêter de fumer et qu’il n’a jamais été évalué pour cela. Ce produit est destiné à être utilisé par des personnes majeures, pas par des enfants ou des femmes enceintes, ou par toute personne à risque cardiaque..etc ». Voilà qui est une reconnaissance éclairée de la non utilité de la e-cigarette dans le cadre du sevrage tabagique pourtant clamé par tant de fabricants! La marque de cigarette Vuse fabriquée par Reynolds affiche les mêmes mises en garde : “Vuse contient de la Nicotine extraite de plat de tabac. La nicotine est additive ett aucun produit dérivé du tabac n’a montré être sans conséquence pour la santé”. A la question de savoir si ce produit est destiné à aider au sevrage tabagique la réponse est claire : ” No. The VUSE Digital Vapor Cigarette is not a smoking cessation product. It is a tobacco product, and no tobacco product is safe or without risk

En agissant ainsi, les industriels du tabac veulent non seulement se mettre à l’abri de futures poursuites judiciaires qui ne manqueront pas de faire chuter les plus petits fabriquants qui persistent à marqueter leurs produits sur des slogans mensongés tels que l’innocuité ou l’intérêt du sevrage tabagique, mais aussi leurs permet de se différentier de ces petits fabriquants en apparaissant comme plus responsables. Pour Altria, ces mises en garde ont pour but «de communiquer de manière ouverte et transparente sur les effets sur la santé» de la nicotine, ces mises en gardes étant basées sur des études scientifiques. Mais si l’apparition des mises en garde sur les e-cigarettes aux Etats-Unis est salutaire, les fabriquants savent bien qu’elles ne mettent absolument pas en danger leurs ventes.

L’OMS, il y a quelques semaines (voir article Docbuzz), réclamait de la part des Etats un encadrement légal strict pour les e-cigarettes, restrictions qu’a refusé de mettre en place le ministère de la santé en France pour l’instant. L’Australie a elle formellement interdit la e-cigarette, un bannissement précoce qui n’a été contesté par personne et qui évite de futur conséquences négatives inéluctables sur la santé publique.

L’absence de régulation des Etats permet tous les débordements : En France de la publicité pour les e-cigarettes apparaît sur les murs des villes, dans les journaux et sur internet. Cette nouvelle démission du ministère de la santé vis-à-vis de la santé publique ne saurait durerLes dangers de la e-cigarettes ne sauraient être camouflés plus longtemps dans notre pays. Le ministère de la santé et son ministre Marisol Touraine devraient rapidement amender leur future loi sur le tabac et y inclure des restrictions immédiates et sévères destinées à limiter immédiatement la promotion et la vente de e-cigarette comme l’OMS l’y encourage d’ailleurs.

Source

Dire Warnings by Big Tobacco on E-Smoking Matt Richtel New York Times SEPT. 28, 2014

MarkTen Website

Vuse website

2 thoughts on “Certains fabricants US de e-cigarettes préviennent des dangers de leurs produits

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *