Stérilisation de masse en Inde : C’est un générique d’antibiotique qui serait à l’origine des 13 décès !

564257044_8370848b9b_o

La semaine dernière, le gouvernement de l’état du Chattisgarh indiquait que 12 puis 13 femmes ayant subi une stérilisation par ligature des trompes étaient décédées des suites de l’opération. Le Dr Gupta, le chirurgien qui avait réalisé ces actes chirurgicaux, à priori dans des conditions d’asepsie douteuses, avait même été arrêté quelques jours après que l’information ait fait le tour du monde.

Il s’agit donc d’un rebondissement important qui vient d’être annoncé par Sonmoni Borah, le commissaire divisionnaire du district de Balispur : ce serait en fait l’antibiotique pris par ces femmes dans les suites du geste opératoire, un générique de la ciprofloxacine, qui les auraient tuées. Comme beaucoup de génériques, ces antibiotiques avaient été produits en Inde. Dans ce cas par une petite société locale, Mahawar Pharma : C’est en effectuant un raid contre ce fabriquant de génériques que la police a trouvé des comprimés de ciprofloxacine dont l’analyse a révélé la présence de phosphure de zinc, de la mort aux rats. Cela met en cause la responsabilité de l’état du Chattisgarh qui fournissait gracieusement ces antibiotiques aux patientes en post-opératoire.

Selon les informations receuillies jusqu’alors, la mort aux rats a été mélangée aux principe actif au cours de la production de l’antibiotique, ce qui laisse imaginer la qualité de la supervision et de la production des génériques au sein de cette société et plus généralement dans le pays. Le directeur de la société, Ramesh Mahawar, arrêté depuis, dément ces accusations. Pourtant, deux hommes, ayant utilisé la cirprofloxacine produit par ce même fabricant de génériques, Madawa Pharma, sont également décédés en fin de semaine dernière en souffrant des mêmes symptômes que les 13 jeunes femmes.

Selon l’agence Reuters, un porte-parole de l’industrie pharmaceutique locale, a écrit dans un email que la contamination par la mort aux arts des antibiotiques n’était qu’une spéculation.

Source

Indian State Recalls Pills Linked to Sterilization Death
 SUHASINI RAJ, ELLEN BARRY
New York Times nov. 14, 2014

Crédit Photo Creative Commons by  etrenard

5 thoughts on “Stérilisation de masse en Inde : C’est un générique d’antibiotique qui serait à l’origine des 13 décès !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *