Le virus Ebola survit plus d’une semaine sur un cadavre

16080285787_9376e6ef4d_b

Les cadavres infectés par Ebola toujours contagieux plus d’une semaine après la mort montre une étude publiée par une revue du CDC Américain d’Atlanta, Emerging Infectious Disease. Elle confirme la dangerosité des cadavres infectés par Ebola : une semaine après le décès, les virus sont eux toujours en vie dans de nombreux organes du corps.

L’étude a été menée chez les macaques qui avaient été intégrés à une étude clinique préalable et infectés par Ebola. Ils ont été euthanasiés après terminaison de cet essai clinique et leurs cadavres placés dans une chambre hermétiquement close où température et humidité sont réglables : en l’occurrence, la température était placée à 27°C avec 80% d’humidité, une journée classique en cet endroit d’Afrique ou sévit Ebola.

Des prélèvements de sang, de différents organes (foie, rate, poumons), du nez, de la peau, des yeux, de la salive et d’autres fluides ont été réalisés au début de l’étude puis jour après jour.

Connaitre la durée de survie du virus Ebola sur un cadavre est un élément important puisqu’il a été supposé que l’infection actuelle d’Ebola et sa large diffusion, était en grand partie liées aux pratiques funéraires locales, qui veulent que le mort soit abondamment touché au cours de la cérémonie d’adieu.

L’étude confirme la contagiosité des cadavres même une semaine après le décès. La bouche reste contagieuse jusqu’au 10e jour comme le sang, le nez jusqu’au 5e comme le système urogénital, la peau elle, porte des virus actifs encore au 4 ème jour.

Ainsi si le l’homme est mort, les virus restent actifs et infectant, confirmant que l’hypothèse de la contamination au cours des enterrements est probablement tout à fait plausible.

Source

Postmortem Stability of Ebola Virus
Joseph Prescott, Trenton Bushmaker, Robert Fischer, Kerri Miazgowicz, Seth Judson, and Vincent J. Munster
Emerging Infectious <Disease Volume 21, Number 5—May 2015

Crédit Photo Creative Commons by PAHO/WHO

One thought on “Le virus Ebola survit plus d’une semaine sur un cadavre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *