Pollution ; un pic de 24h accroit le nombre d’accidents vasculaires cérébraux. Combien Ségolène Royale a-telle tué de patients en refusant la circulation alternée?

byu

Le site air.plumlab.com révèle la qualité de l’air, entre autre à Paris : ce graphique retrace le pic de la semaine dernière (noir) avec comme il se doit l’indication “Risque d’impact immédiat”, comme le confirme encore cette nouvelle étude publiée dans The BMJ.

Une nouvelle étude publiée dans la revue médicale The BMJ démontre qu’un pic de pollution d’une seule journée accroit significativement le risque d’accident vasculaire cérébral. Cette pathologie tue immédiatement 25% de ses victimes. Cette confirmation du risque que la pollution atmosphérique, majoritairement liée au Diesel, tue plus chaque année, arrive dans un contexte aigu en France. En effet, Paris et l’ile de France sortent à peine d’une nouveau pic majeur de pollution, des pics de plus en plus graves, de plus en plus élevés et prolongés, à tel point que mercredi  Paris faisait partie des villes les plus polluées au Monde (mais pas la pire). Cette situation chaotique  que les édiles de ce pays se révèlent incapables de gérer, a évidemment des répercutions sur la santé humaine et génère une seule question ; Combien le gouvernement socialiste et sa ministre de l’écologie Ségolène Royale ont-ils tué de patients en refusant la circulation alternée? Combien de morts en une seule année en oubliant de traiter le problème dès le pic abaissé. Qui en parle encore d’ailleurs? Les départementales sont tellement plus importantes pour le pays!

Les scientifiques ont compilé les données de 103 études réalisées au sein de 28 pays, incluant plus de 6.2 millions de patients ayant eu un accident vasculaire cérébral. Les analyses confirment que tous les polluants connus, ozone exceptée majorent le risque d’accident vasculaire cérébral. Une augmentation de microparticules 2.5 ppm, de souffre, de monoxide de carbone, ou de dioxide d’azote, accroissent automatiquement le risque d’accidents vasculaires cérébraux et les admissions à l’hôpital. Le lien le plus fort est retrouvé le jour même du pic de pollution. C’est à dire que ce pic, même bref est le principal tueur. Les microparticules se doublent d’un effet délétères également sur le long terme, leur effet néfaste se prolongeant bien plus longtemps après inhalation que celui des autres polluants.

Comment agissent ces polluants? Tout n’est pas encore connu mais il est déjà clair que la pollution accroit la pression artérielle vasoconstricte les vaisseaux et favorise les caillots sanguins, un cocktail ideal pour la survenue d’un accident vasculaire cérébral.

Victime d’un AVC pendant le pic? Portez plainte contre Ségolène Royale!

Individuellement; nous ne pouvons pas faire grand chose contre la pollution atmosphérique. Une véritable politique sanitaire ambitieuse est urgente pour faire respecter les normes environnementales et réduire les pathologies liées à la pollution. Mais cela ne peut aboutir qu’en réduisant le parc automobile et en particulier le parc diesel drastiquement. Peut-être que, si les familles des patients ayant fait un accident vasculaire cérébral au cours du dernier pic de pollution en Ile de France portaient plainte contre Ségolène Royale, qui non seulement n’a rien fait, mais s’est opposée à ce que quelque chose soit fait pour réduire la pollution, les politiques seraient-ils forcés d’avancer plus vite? Aujourd’hui, l’indice à de pollution à Paris dépassait à nouveaux les normes nationales sans qu’aucune action ne soit menée.

Le site ou l’App de la start-up Française Plume Labs permet de suivre de près la pollution à Paris comme dans d’autres villes.

Source

Short term exposure to air pollution and stroke: systematic review and meta-analysis
Anoop S V Shah, clinical lecturer in cardiology1, Kuan Ken Lee, core medical trainee1, David A McAllister, senior lecturer in epidemiology2, Amanda Hunter, specialist trainee in cardiology1, Harish Nair, senior research fellow in epidemiology2, William Whiteley, MRC clinician scientist and consultant neurologist3, Jeremy P Langrish, clinical lecturer in cardiology1, David E Newby, professor of cardiology1, Nicholas L Mills, reader in cardiology and consultant cardiologist.1
BMJ 2015;350:h1295

 

One thought on “Pollution ; un pic de 24h accroit le nombre d’accidents vasculaires cérébraux. Combien Ségolène Royale a-telle tué de patients en refusant la circulation alternée?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *