Xavier Bertrand, l’homme qui décida que les stocks de masques FFP2 étaient inutiles….

Xavier Bertrand, Ministre de la Santé en 2011

En 2006, la France disposait d’un stock de 200 millions de masques FFP2 et de 6000 respirateurs artificiels. Selon un rapport sénatorial daté de 2015, c’est en 2011, que, nouvellement nommé Ministre de la Santé, Xavier Bertrand décide, contre l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique  de démanteler les stocks stratégiques de masques FFP2. Les masques chirurgicaux, dit masque anti-projection, suffiront bien à faire face à une pandémie! Pour faire quelques économies, l’Etat se décharge sur les employeurs, qui devront eux, faire des stocks de masques FFP2. 

Ce rapport sénatorial de 2015 dans un paragraphe intitulé « L’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS) : comment investir dans la sécurité sanitaire de nos concitoyens ? » en témoigne : « Concernant les populations cibles à atteindre pour les masques, la doctrine gouvernementale est en cours de redéfinition. Toutefois, une nouvelle doctrine du SGDSN a d’ores et déjà établi que le stock national géré par l’EPRUS concernerait désormais uniquement les masques de protection chirurgicaux à l’attention des personnes malades et de leurs contacts, tandis que la constitution de stocks de masques de protection des personnels de santé (notamment les masques FFP2 pour certains actes à risques) étaient désormais à la charge des employeurs. »

Le montant de l’économie n’est pas connu mais la valeur globale des stocks stratégiques a chuté de 761 millions d’euros en 2011 à 472 million d’euros 3 ans plus tard, plus de masque FFP2, plus de respirateur. 

C’est ce qu’expliquait le Docteur Olivier Véran, nouveau ministre de la santé, le 03 mars à l’Assemblée Nationale, sans pourtant nommer Xavier Bertrand.

Olivier Véran oubliait également de rappeler que cette décision fut prise par l’ex-ministre contre l’avis du Haut Conseil de la Santé Publique qui recommandait, entre autres, le maintien des masques FFP2 dans les stocks de l’Etat.

Extrait de l’Avis du Haut Conseil de la Santé Publique, COMMISSION SPECIALISEE MALADIES TRANSMISSIBLES, Pandémie grippale : utilisation et dimensionnement des stocks Etat de masques respiratoires
Rapport du groupe de travail 1er juillet 2011

Il y a quelques jours, le 18 mars 2020, Xavier Bertrand était l’invité de la matinale d’Europe 1, sa réaction sur la pénurie de masque FFP2 pourrait presque faire sourire : “On en a besoin (des masques, ndlr) pour protéger les soignants en priorité. Voilà ce dont on a besoin. On est dans une situation de guerre aujourd’hui. On doit tout faire pour que ces masques arrivent.” Il ne faut reculer devant rien quand on fait de la politique.

Notons néanmoins que ni Marisol Touraine, ni Agnès Buzyn ne pensèrent a reconstituer ces stocks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *